Confidentiel : Drust lève 3 millions pour son boîtier connecté embarqué

0
153
© Drust

La start-up française veut multiplier les partenariats avec les professionnels de l’automobile pour distribuer Akolyt, son assistant personnel d’aide à la conduite.

350 milliards de dollars. C’est le chiffre d’affaires que devrait générer d’ici 2020 le marché mondial des services associés à la voiture connectée selon l’étude « The Connected Mobility Global Forecast » dévoilée en avril 2016 par Ptolemus. Un pactole sur lequel lorgne la jeune pousse française Drust, qui va lancer d’ici la fin de l’année, à l’approche de Noël, son boîtier connecté embarqué Akolyt.

Pour mettre la main sur une part de cet alléchant gâteau, Drust peut compter sur son actionnaire principal, le groupe Macif, qui apporte la majeure partie du tour de financement de 3 millions d’euros qu’il vient de réaliser, ainsi que sur le soutien de la BPI et de l’Ademe. De quoi attirer l’attention des garagistes, concessionnaires et constructeurs que vise la start-up créée en 2014 : « Nous voulons trouver des offres commerciales pour s’assurer de grands volumes de commandes. Sur les 250 millions de voitures qui circulent en Europe, 200 millions ont une prise diagnostic, ou OBD, donc il y a de quoi …

Lire la suite sur journaldunet.com