Demandez à vos clients de la boucler…

0
586
© AFP / Cultura Creative/ Les and Dave Jacobs

…la ceinture de sécurité arrière !

En tant que chauffeur VTC professionnel, vous êtes seul maître à bord de votre véhicule, et responsable de la sécurité de vos clients passagers.

A ce titre, vous ne manquez pas de demander à vos clients qui s’installent à bord de boucler leur ceinture, s’ils ne l’ont pas fait spontanément…

Vous avez certainement remarqué que 90 % des clients étrangers attachent leur ceinture dès qu’ils sont à bord, et pour les 10 % restants, il suffit de le leur demander pour qu’ils s’exécutent sans rechigner.

Mais avec les clients français, c’est une toute autre histoire, et vous avez surement été confronté à des passagers qui refusent absolument de s’attacher malgré votre demande.

Nous savons même que, sur certaines applications, des clients ont attribué une mauvaise note à leur chauffeur juste parce que celui-ci leur avait demandé d’attacher leur ceinture de sécurité et rappelé que c’était obligatoire… On croit rêver.

Les applications ont un rôle à jouer

Les applications justement, telles Uber, Chauffeur-Privé, LeCab, etc., sont muettes sur ce sujet sensible. Si elles ne manquent pas de rappeler les chauffeurs à leurs devoirs, quant à la tenue, le comportement ou encore la ponctualité, elles ne disent rien à propos de l’obligation du port de la ceinture pour les passagers. Or il serait particulièrement utile qu’elles signalent à leurs clients, par un message sur leur smartphone au moment d’embarquer, ce point essentiel de la sécurité de leur voyage, et préviennent qu’il est tout à fait normal que le chauffeur leur demande d’attacher leur ceinture, même pour un court trajet. C’est le contraire qui ne l’est pas.

Une récente étude menée par l’Asfa (Association des Sociétés Françaises d’Autoroute) montre que les adultes sont mêmes pires que les enfants quand il s’agit de boucler sa ceinture à l’arrière. L’Asfa fournit une statistique alarmante : près du quart des tués sur autoroute en 2015 n’avait pas attaché leur ceinture.

Si la sécurité de vos passagers doit être votre priorité absolue, et s’il est de votre devoir de leur demander/conseiller de boucler leur ceinture, vous ne pouvez pas les y obliger.

Et même si vous êtes un excellent chauffeur, le risque zéro n’existe pas avec les aléas de la circulation : météo, trafic, deux roues, routes dégradées, etc.

Que faire alors ?

  • Premier point : sécurité

C’est le plus important. Vous avez bien sûr remarqué que lorsqu’un client monte devant à côté de vous il attache sa ceinture automatiquement. Alors pourquoi, lorsque ce même client s’installe à l’arrière, une fois sur deux, il n’aura pas le réflexe de s’attacher, ou pire : ne voudra pas s’attacher ? Pense-t-il être plus en sécurité derrière ? il faut savoir et il faut le dire à nos passagers : un dossier de siège avant fait aussi mal qu’un parebrise ou un tableau de bord en cas d’arrêt brutal. Lequel d’entre nous n’a pas eu un jour à piler pour éviter un accident, alors même que c’était le client qui était pressé et qui nous avait demandé de rouler plus vite pour ne pas rater son avion ou son rendez-vous. Gardez à l’esprit que ça n’arrive pas qu’aux autres, et que si la ceinture n’évite pas l’accident, elle en réduit les conséquences et sauve assurément des vies.

  • Deuxième point : loi

non-port-ceinture-securite-passager

La loi dit : le port de la ceinture de sécurité à l’arrière est obligatoire dans les véhicules qui en sont équipés. Il n’y a pas de dérogation, même si, en ce moment, la maréchaussée semble faire preuve de tolérance à ce sujet, à tort à notre avis. Nul n’étant censé ignorer la loi, tout passager adulte qui ne s’attache pas spontanément ou qui refuse de le faire après que le chauffeur le lui ait demandé, est responsable de sa décision. En cas de contrôle de police, vous devez être rassuré : c’est le passager qui sera verbalisé, et pas vous. Et bien entendu, vous ne risquez pas de retrait de points.

  • Troisième point : assurance

Dans tous les cas, vous êtes couvert par votre assurance RC Pro. Si votre passager devait être blessé lors d’un accident, l’assurance prendrait en charge tous les frais, que votre passager ait été attaché ou pas, que vous soyez responsable de l’accident ou non.

En revanche, vous êtes responsable des enfants mineurs que vous transportez en l’absence d’adulte accompagnateur. A vous de veiller à ce qu’ils soient bien attachés

  • Quatrième point : pratique

Les voitures sont désormais équipées d’une alarme sonore qui sonne tant que le passager n’a pas bouclé sa ceinture. Et si celui-ci ne l’attache pas, l’alarme peut sonner sans arrêt et rendre le trajet pénible pour tout le monde, mais surtout pour le client.

Il existe une solution pour ce genre de situation : la boucle de ceinture. Il s’agit d’un petit accessoire fort pratique qui s’enclenche dans la boucle femelle de la ceinture. Il en existe de deux sortes :

  • la première sert juste à empêcher l’alarme de sonner, mais ne permet pas de s’attacher,
  • la deuxième, qui a notre préférence, sert aussi à leurrer l’alarme, mais, possédant IMG_4506 - copieégalement une boucle femelle, elle permet néanmoins au passager de s’attacher… le beurre et l’argent du beurre en quelque sorte.

 

Comble du raffinement, ces produits peuvent être de couleur pour s’intégrer à l’ambiance de votre voiture : noir, gris, beige…

En conclusion

Chauffeur VTC Pro vous recommande vivement de conseiller à vos passagers, en toutes circonstances, de boucler leur ceinture, car la sécurité n’a pas de prix. Vous roulerez ainsi l’esprit tranquille.