Mais que fait la police à la gare Montparnasse ? Elle verbalise à tout va, et sans discernement !

0
388
© Chauffeur VTC Pro

Voici la mésaventure qui est survenue récemment à un chauffeur VTC.

Mercredi 8 avril dernier, il doit déposer un client à la gare Montparnasse.
Celui-ci est un peu pressé et demande à son chauffeur de le déposer devant l’entrée du boulevard de Vaugirard.

Cela arrange notre chauffeur car sa Tesla ne passe pas dans l’étroite voie d’accès du dépose-minute du boulevard Pasteur : sa voiture est trop large et ses jantes frottent pratiquement tout du long.

On est en milieu d’après-midi, la circulation est fluide aux abords de la gare, et il n’y a pas de pagaille autour de l’entrée de la rue de Vaugirard.

Il a bien remarqué deux policiers qui s’affairaient sur leur terminal, mais n’y prête pas plus attention que cela, n’ayant pas l’intention de s’attarder.

Il a tort !

Pour ne pas gêner la circulation, le chauffeur positionne sa voiture sur le très large bateau située juste à côté de l’escalator d’accès à la gare.

L’arrêt n’a pas duré une minute : le temps de sortir de la voiture, d’ouvrir la porte à son client et de lui remettre sa valise. Il repart immédiatement. Aucun des policiers présents ne lui a fait une quelconque remarque, ni intimé l’ordre de circuler, encore moins menacé d’une contravention…

Au moment de quitter la gare, il a bien vu à côté de lui un chauffeur en train de « discuter » avec l’un des policiers, mais il n’y a pas prêté plus attention que cela…

Il a encore tort !

En effet, 5 jours plus tard, il a la surprise de recevoir un avis de contravention pour « stationnement très gênant d’un véhicule motorisé sur un trottoir ».

Le tarif, vous le connaissez : 135 € à payer dans les 45 jours sous peine de voir l’amende passer à 375 €.

Si ça n’est pas du racket, ça y ressemble fortement ; et ça ne correspond pas vraiment à l’idée que nous nous faisons des missions de notre police. Franchement, ils n’ont rien de mieux à faire ?

Amis chauffeurs, vous voilà prévenus.