Mobilisation en baisse chez les VTC

0
175
Les chauffeurs VTC mobilisés ce lundi place de la Bastille à Paris. - Romain Beurrier/REA

Les organisations qui mènent la contestation contre les plates-formes vont devoir adapter leur stratégie.

Face à une mobilisation qui s’étiole, les VTC (véhicules de transport avec chauffeur) qui souhaitent obtenir des plates-formes (et notamment d’Uber) une hausse de leurs revenus vont devoir changer de stratégie. Lundi, les quatre organisations qui mènent la fronde n’ont réussi à mobiliser, selon l’AFP,  qu’une cinquantaine de chauffeurs en début de matinée, et environ 150 dans l’après-midi, pour la manifestation organisée place de la Bastille à Paris.

L’essoufflement est net par rapport au premier rassemblement, le 15 décembre, qui avait rassemblé plusieurs centaines de véhicules porte Maillot et aux aéroports parisiens. Le ressentiment de ces chauffeurs vis-à-vis des plates-formes qui les mettent en contact avec leurs clients, et notamment vis-à-vis d’Uber, n’a pas faibli. Mais beaucoup doivent…

Lire la suite sur lesechos.fr