Voies sur berges : une hausse de 50 % de la pollution !

0
175

Le 3ème rapport sur l’impact de la fermeture des berges sur la qualité de l’air est accablant. Suffisant pour convaincre Mme Hidalgo ?

Il va devenir très difficile pour la maire de Paris de nier effrontément l’évidence. Alors que chaque Parisien ou, hélas, visiteur étranger constate par lui-même les effets accrus de la pollution à proximité des voies sur berges rive droite, un troisième rapport à charge vient confirmer que ce n’est pas qu’une impression. Commandé par la Région Île-de-France et donc par sa présidente Valérie Pécresse, ce document, comme les autres, se veut indépendant de tout parti pris politique. Pour cela, un collège d’experts représentatifs, présidé par le Pr Pierre Carli, médecin-chef du Samu de Paris, a été constitué à l’été 2016 et c’est lui qui a rendu son 3e rapport d’étape ce 19 janvier.

Et c’est un échec total qui est dressé, accumulant le triste constat d’une dégradation de la qualité de l’air, de l’augmentation des bouchons et de l’aggravation de la pollution sonore. Le comité s’est appuyé sur…

Lire la suite sur lepoint.fr